Contre la paix intellectuelle !

 

L’université se doit d’être une zone de guerre intellectuelle.
Or, elle se complaît dans son statut de cadavre en sursis.
Ayant voulu apprendre de l’autre, elle ne s’est pas méfiée et a décidé de céder à ceux qui la méprisent.
Paris Nanterre, Tolbiac, Bataclan : quelle ironie que de constater que la paix intellectuelle est ce qui propage au mieux la mort.
Nous sommes la pierre d’achoppement face à cette absurdité génocidaire.
Nous sommes non pas le pacifisme extrême mais le glaive radical.
Nous sommes SCANDALE.

 

cropped-mishima-tresgrand.jpg

Publicités